dimanche 18 novembre 2012

Litchfield National Park








Vendredi 3 août:
Départ sans regret du camping à 9h30, plein de courses puis direction le parc de Litchfield.
Il fait toujours aussi beau en Australie, nous n'avons pas vu un nuage depuis 3 semaines. Tant mieux car le parc Litchfield est un parc où on se baigne ! On a vu hélas trop tard qu'on pouvait arriver dans le nord du parc par une route gravillonnée. Tant pis, on regardera mieux la carte la prochaine fois. On entre donc dans le parc en passant par Batchelor et on fait notre arrêt pique-nique à "Termites Mounds"

Les termitières sont en fait omniprésentes en Australie (du moins sur la partie qu'on a visitée). Ces insectes jouent le rôle d'herbivores dans le bush australien. Ici à Litchfield, les termitières sont gigantesques.
Une d'entre elles d'ailleurs mesure 6 mètres. A l'échelle humaine, cela représenterait une tour de 1000 mètres.
Le point de vue est abrité, il y a une grande table pour pique-niquer mais il n'y a pas de sentier qui chemine autour du site. On doit se contenter du point de vue.
On se rend ensuite aux Florence Falls. très beau site, je dirais même un poil paradisiaque. On se baigne au pied des chutes. On n'est pas seuls sur le coup mais cela reste très raisonnable.


                                                                      Les chutes vues d'en haut:

Puis au coeur de l'action:


Ensuite nous allons voir les Tolmer Falls. A cet endroit on ne peut pas se baigner mais la très courte marche vaut le coup d'oeil.

On a encore le temps après tout ça d'aller voir les Wangi Falls. Le site est lui aussi assez paradisiaque.
Il est plus grand que les Florence Falls et comme on est en deuxième partie d'après-midi, le bassin est presque vide.


Tiens, près de la cascade de gauche, un peu sur la droite, on grimpe environ 2 mètres et là on tombe sur une marmite d'eau à 30 °.
Pendant que nos ados batifolent dans la marmite, nous les adultes entreprenons la balade qui fait tout le tour (1,7 km). Le départ est vraiment à faire: on chemine sur une passerelle en bois au milieu d'une végétation luxuriante comprenant des arbres remplis de chauves-souris.
Il est temps ensuite de monter la tente au camping rudimentaire près de Buley Rockhole. pour 15,60 dollars il y a 2 douches, de l'eau potable, des sanitaires et un barbecue bois par emplacement mais pas de tables.
Alors nous allons pique-niquer près des Wangi Falls où là il y a tout ce qu'il faut et en plus il n'y a personne.
On revient donc vers 20 heures au camping. En roulant de nuit, j'écrase malencontreusement 2 serpents !!!
On avait remarqué au musée d'Alice Springs que les serpents d'Australie avaient pour la plupart des moeurs nocturnes, on confirme !
Petit coup de gueule:
Au camping une surprise nous attend. Sur notre site numéroté et avec la tente montée, nous ne comptons pas moins de 3 couples (qui ne se connaissent pas)  installés sur notre site ! 
C'est une première mondiale pour nous, serait-on en pays de squatteurs ???
Pour le premier couple, je remarque tout de suite les 2 vélos le long de l'arbre, ce sont des jeunes qui font un bout de l'Australie à vélo. En quelques secondes je sens le feeling passer et ils me proposent de partager financièrement le site. Ok no problem et avec ceux-là on partagera un bon bout de la matinée du lendemain ensemble (étant nous mêmes assez fans de vélo).
Pour l'autre groupe, c'est moins facile. Le ton monte un peu et ils finissent par aller squatter chez d'autres.Pour les dernières, deux jeunes filles allemandes, nous encaissons une fin de non recevoir. Elles cherchent même à retourner la situation en essayant de nous culpabiliser. Bon, elles dormiront dans leur voiture, elles sont jeunes et je suis en vacances...
Ma femme et moi pratiquons le camping depuis plus de 25 ans en itinérance la plupart du temps. Cela nous est arrivé quand nous étions plus jeunes de dormir en camping sauvage pour faire des économies et pour être tranquille mais on n'a jamais squatté l'emplacement d'un autre !!!
Cela, ça nous dépasse. je me mets un instant à leur place... tout est plein quand ils arrivent. J'essaye alors de trouver un petit coin tranquille dans le parc et si vraiment j'y tiens, je vais demander à des gens préalablement installés de partager leur emplacement en proposant de participer aux frais mais en aucun cas je n'irais m'imposer sur leur emplacement pendant leur absence ! 
Fin du passage "coup de gueule".

Samedi 4 août:

Réveil matinal, pendant que nos ados dorment encore, nous allons faire une petite marche à jeun à Greenant Creek (50 minutes) pour voir une petite cascade du parc. L'endroit est comme prévu désert et la marche revigorante. En fait, on accède eu haut de la cascade.

Après le petit déjeuner, nous allons nous baigner aux Buley Rockholes pendant une bonne heure.
L'endroit est constitué de trous d'eau et de mini cascades.
Ensuite pique-nique au Shady Creek Walk: des tables sont aménagées en bordure de ruisseau: charmant.
Il est temps pour nous de quitter le parc du Litchfield qui restera sans aucun doute parmi nos préférés du voyage.
Il a deux atouts majeurs: on peut y randonner et s'y baigner !
Son seul défaut est peut être d'être juste à côté d'une (grande) ville.